Actualités centrafricaines

Pendant ce temps là Sidiki fait de la résistance à Niem

  • Enfants du village
Centrafrique : Pendant ce temps là SIDIKI fait de la résistance à NIEM

V.M

BOUAR [LNC - RADIO SIRIRI] – Tensions violentes dans le centre-Est, à l'Ouest aussi, la situation est très alarmante. Sidiki, le chef des "3R", depuis le 5 dernier a pris le contrôle de la ville de NIEM dans la Nana-Mambéré, et ne compte pas en bouger, malgré un ultimatum de 48h lancé par la MINUSCA pour déguerpir de là.

Au prétexte de protéger les bergers peuhls des Anti-Balaka, accusés de voler leur bétail, Sidiki a assiégée NIEM, au prix d'une dizaines de morts, et 'une population en débandade, pour finir par en prendre le contrôle. 
Créant une situation confuse qui lui profite, tout autant qu'elle risque de susciter un nouveau foyer de violence. 
Car depuis quelques jours, 3R et ANTI-BALAKA se regardent en chiens de faïence. 
Situation explosive, une confrontation peut démarrer à tout moment.

LE POMPIER EST AILLEURS

La MINUSCA lançait un ultimatum à SIDIKI pour quitter la zone sous 48h. Ultimatum expiré le 7 Mai. les 3R sont toujours là, comme l'appuie leur porte parole : 
« il n'est pas question que nos hommes quittent cette localité ».

Menace de guerre à peine voilée des ANTI-BALAKA par Arnold Iya leur porte parole en local : 
« Les Anti-Balaka vont agir pour défendre leurs parents qui sont aujourd’hui dans la brousse ».

La MINUSCA occupée par les autres crises à Bangassou et Alindao, ne dispose pas des ressources humaines et matérielles suffisantes pour faire face à autant de foyers existant ou potentiels de conflit.

Du coup, des combats en germe risquent de s'activer sous peu dans la Nana-Mambéré.

© Mai 2017 – LAMINE MEDIA - RADIO SIRIRI

En construction

Expérience

Page en construction.